dimanche, 20 janvier 2019 10:34

Alerte au MAEGE : comment bloquer le payement frauduleux de plus de 2 milliards de francs guinéens ?

Écrit par 
Certes le gouvernement du Pr Alpha Condé a fait de la lutte contre la corruption une priorité de toutes ses priorités afin d’aboutir sur une gestion transparente et efficace des ressources publiques du pays.Toutefois, il reste cependant évident que des actes de détournement ou de malversation financière constituent des pratiques souvent révélées par la presse nationale et qui, malheureusement laissent indifférents les uns et les autres. Le dernier cas révélé est bien celui, actuellement, du ministère des Affaires Etrangères et de Guinéens et de l’Etranger (MAEGE) où des informations dignes de fois confirment le montage d’un dossier pour la sortie frauduleuse des montants considérables pour l’achat de carburant pour les services dudit ministère.
 
Selon notre source d’information, ce dossier relatif à une méga commande de carburant concerne un montant total de près de2,4 milliards de francs guinéens, soit une quantité de carburant évaluée à 240 mille litres (l’équivalent de 10 citernes de 25 litres chacun) pour dit-on, la consommation des services du ministère et rien que pour le mois de décembre 2018.
 
Pendant ce temps, conformément à la loi de Finances initiale 2019 récemment adoptée par l’Assemblée nationale, toutes les dépenses en cours d’exécution inscrites pour le compte des départements ministérielles et autres services publics de l’Etat ne concernent que l’année 2019.
 
Par ailleurs, des informations obtenues auprès des sources au ministre des AE nous précisent qu’en 2018, le montant total de consommation en carburant pour le compte des services du ministère s’élevait seulement à quatre cent millions de GNF (400 000 000 GNF).
 
Alors, la question que l’on se pose est celle de savoir comment se fait-il qu’un dossier de consommation en carburant d’une valeurs de plus de deux milliardsde francs guinéens pour le compte de l’année 2018 soit en instance de payement auprès du ministère de l’Economie et des Finances.
 
Ainsi, nous apprenons que ce montant n’est, en aucun moment inscrit sur la ligne budgétaire de 2018, encore moins sur la ligne budgétaire du carburant pour 2019.
 
Qu’à cela ne tienne, il est urgent que le gouvernement à travers la Primature et le ministère de l’Economie et surtout l’Agent judiciaire de l’Etat entame des démarches pour faire arrêter le processus de payement de ce dossier qui se trouverait au ministère de l’Economie et des finances.
 
A présent, il est facile de vérifier l’information à travers les ordres de virement crées à cet effet.
 
Le premier ordre de virement (OV) No 2018/9153/ pour un montant de Un milliard huit cent quarante-sept millions quatre cent cinquante-sept mille six cent vingt-sept francs guinéens(1 847 457 627 GNF)et
Le second ordre de virement (OV) 2018/9154/, pour un montant total de quatre cent soixante un millions, huit cent soixante-quatre mille quatre cent sept francs guinéens (461 864 407 GNF).
 
A noter que depuis 3 ans, le groupe électrogène du MAEGE ne fonctionne pas. Alors à quoi va servir ce carburant pour le fonctionnement dudit ministère ?
 
Cette information est donc une alerte auprès des autorités compétentes (présidence de la république, primature, ministère des finances gouverneur de la banque centrale, agent judiciaire de l’Etat etc.) afin de se saisir de l’affaire et d’empêcher tout payement d’un tel montant dont personne ne connait la destination.
 
Pour ce faire, il appartient au gouvernement de Monsieur le Premier ministre de s’imprégner de cette triste réalité qui ne donne pas une bonne image à la gouvernance des affaires publiques.
 
Nous y reviendrons dans les prochains jours
 
 
 
 
 
Lansana Camara et Houssainatou Diallo
Lu 308 fois

Laissez un commentaire

Assurez-vous d'indiquer les informations obligatoires (*).
Le code HTML n'est pas autorisé.