vendredi, 08 février 2019 15:27

Mairie Matoto/élection à huit clos: Toss brique le poste de maire

Écrit par 

Mamadouba Toss Camara a été déclaré maire de la commune de Matoto. L’élection a eu lieu ce jeudi 07 février 2019, à l’absence du candidat ainsi que les conseillers de l’UFDG. Le candidat du RPG-Arc-en-ciel, a bénéficié de 30 voix sur les 45. Une élection, qui s’est faite à l’absence des journalistes, qui n’ont pas eu accès à la salle.

C’est une élection, qui s’est faite hors micro, caméra et appareils photos des journalistes. C’est hommes de médias, n’avaient autre choix, que d’attendre la fin du processus, qui a duré des heures.

Du coup, c’est les cris  de victoire qui ont été clamé par les militants du RPG-Arc-en-ciel ainsi que des conseillers. Le nouveau maire revient sur la composition du bureau.

« Je suis élu maire de la plus grande circonscription électorale de la Guinée. J’ai obtenu 30 voix sur les 45 avec la participation de dix partis politiques et deux mouvements. Le bureau est composé des hommes, des femmes et des jeunes de tous les partis politiques qui ont postulé.

Le premier vice-maire est Sakoba Keita de l’UFR, le deuxième vice maire est du RPG Arc-en-ciel, Ibrahima Sory Cissé, le troisième vice-maire est M’Balou Fatoumata Camara de RDIG de Jean-Marc Telliano, quatrième vice maire est Mohamed Momo Camara du RPG Arc-en-ciel, le cinquième vice-maire  El hadj Bafodé Dramé de UFR, le sixième vice-maire est Siaka Traoré du RPG RPG-Arc-en-ciel et le septième vice-maire est le plus jeune en la personne de Issiaga Baga Bangoura du PDG-RDA » a déclaré Mamadouba Toss Camara, nouveau maire élu de Matoto.

Du rond-point de la Tannerie à la mairie en passant par l’état civil, des camions et pick-up étaient placé devant les locaux. A côté de ce cordon sécuritaire des hommes doté d’équipements de maintien d’ordre sont postés pour veiller au grain. Élu sans son challenger, le nouveau promu entend tout mettre en oeuvre pour le développement de sa municipalité.

« Les défis sont énormes, le premier est que tous les conseillers mettent devant la commune de Matoto. Nous devons faire en sorte que la population ait confiance en nous. Pour le faire, il faut aller vers la base pour qu’elle puisse adhérer à notre projet de société. Je déplore l’absence de notre frère de l’UFDG, mais tout ce que je peux dire, il fallait être présent pour un esprit démocratique. Quelles que soient les adversités politiques, c’est la Guinée d’abord. J’étais le seul candidat parce que mes amis des autres partis ont accepté de me porter confiance. Je demande aux conseillers de l’UFDG de venir car seule l’union fait la force « .

Une reprise des élections du bureau exécutif de la mairie de Matoto, qui fait suite l’interruption le 15 décembre dernier après que des bulletins de votes ne soient déchirés.

Lu 850 fois Dernière modification le lundi, 11 février 2019 15:56

Laissez un commentaire

Assurez-vous d'indiquer les informations obligatoires (*).
Le code HTML n'est pas autorisé.