jeudi, 07 février 2019 10:44

L’entraîneur du Syli national, Paul Put dans des sales draps

Écrit par 

L’entraîneur belge est-il un bon tireur de pénalty ? La question revient régulièrement dans un renommé service de police de Conakry. Depuis quelques mois, Paul Put serait impliqué dans des sales draps. Une jeune femme de la vingtaine à peine a déposé plainte contre le sélectionneur du Syli national.

M.K.S révèle avoir eu des aventures amoureuses avec le vieux sexagénaire. Entre temps, les deux tourtereaux entretenaient des rapports charnels. Il y a quelques mois, elle a annoncé à son amant belge d’avoir contracté une grossesse. Depuis, l’ancien footballeur originaire d’Anvers nie la paternité de la grossesse.  Il y a environ trois mois, M.K.S a mis au monde un joli bébé. Ce dernier serait le portrait craché du sélectionneur.

Paul Put, la fille et les deux intermédiaires

A en croire notre source, deux intermédiaires auraient joué un important rôle dans l’aventure amoureuse suivie de la grossesse et de l’accouchement de la jeune femme.  Paul Put aurait engagé deux jeunes (ses petits) donc l’un d’entre deux est Almamy Sylla, propriétaire d’un hôtel de la place. C’est ces derniers qui seraient des intermédiaires entre la jeune maman et le sélectionneur.

 

Plus de 4 millions pour clore l’affaire

Jusqu’ici, l’entraîneur nie la paternité de l’enfant. Malgré cela, dans la soirée de mercredi 6 février, deux émissaires de M. Put auraient remis plus de 4 millions de francs guinéens en cash à M.K.S pour disent-ils payer les frais de son loyer et de sa nourriture. L’accusatrice a obtenu l’argent à condition de signer un document l’engageant de « ne plus emmerder » le sélectionneur. On apprend que la jeune maman se serait acquittée de cette signature.

Convocation à la police

Selon nos informations, après plusieurs tractations visant à convaincre l’entraîneur du tricolore national à reconnaître la paternité de l’enfant, M.K.S a décidé de porter plainte à la police. La plainte a été enregistrée et la jeune femme a été auditionnée sous procès-verbal. Le belge doit être éminemment convoqué pour s’expliquer dans le cadre de l’instruction du dossier.

Nos multiples tentatives de joindre Paul Put au téléphone sont restées sans réponses. A suivre.

Lu 1283 fois Dernière modification le vendredi, 08 février 2019 15:36

Laissez un commentaire

Assurez-vous d'indiquer les informations obligatoires (*).
Le code HTML n'est pas autorisé.