lundi, 04 février 2019 11:50

Assemblée Générale UFDG: « l’affaire de la mairie de Matoto est close » dixit Dr Fodé Oussou

Écrit par 

Plusieurs points étaient également ce samedi 02 février 2019, à l’ordre du jours de la rencontre hebdomadaire de l’UFDG. Il s’agit notamment du contentieux au tour de la mairie de Matoto, de la lenteur dans l’installation des conseillers communaux mais aussi cet éventuel 3ème mandat de Alpha Condé, qui selon la 1ère  force politique serait soutenu par certains responsables de l’administration.

Après que la suprême s’est déclarée incompétante de trancher dans le contentieux, qui oppose l’UFDG au RPG-Arc-en-ciel au tour de la mairie de Matoto, les responsables de la 1ere force politique n’attendent pas s’arrêter là. Toutefois, le vice-président président de l’UFDG revient sur les raisons de l’envoyé de cette affaire au niveau de la cour suprême. « Le procureur de la République a été très clair. Il a dit, que le ministre de l’administration du territoire et de la décentralisation, n’a le droit d’annuler une élection. Pour nous, le dossier à ce niveau est très clair. Je vais vous dire à la place de Bouréma Condé, j’allais démissionner. » a clamé Honorable Dr Fodé Oussou Fofana, vice-président de l’UFDG.

Le 04 février prochain, cela va faire une année depuis que les guinéens partaient aux urnes pour élire leur représentant local, à date l’installation des conseillers et de leurs exécutifs tarde à être finalisée. Une situation, que déploré l’UFDG. « Une année on a pas fini avec une élection. Pendant une année, on a pas encore terminé. Il y a plus d’une dizaine de communes rurales et urbaines, qui ne sont pas installée. La commune de Ratoma, le maire Taran a gagné jusque-là où je vous parle, il n’est pas encore installé. La même chose se passe du côté de Kankan où le RPG-Arc-en-ciel est majoritaire mais puisque les deux personnes dudit parti ne s’entendent pas cette commune n’est pas installée. » A fustigé Dr Fodé Oussou Fofana.

Cependant, le président met en garde contre toutes velléité de modification de la constitution guinéenne. « Le Pr Alpha Condé, a juré deux fois sur cette constitution, dire que ladite constitution n’est pas bien, c’est comme si vous mettez en doute l’élection de messieurs Alpha Condé et sa légitimité. Je veux savoir, les pyromanes, qui pensent que l’on peut proposer une nouvelle constitution, qu’ils nous disent qu’elles sont les bonnes raisons pour lesquelles, nous devrions avoir une nouvelle constitution. » A prévenu Dr Fodé Oussou Fofana, vice-président de l’UFDG.

Pour l’heure attendons de voir entre les acteurs politiques de l’opposition et ceux de la mouvance, qui des deux aura le dernier mot au tour du débat concernant la constitution guinéenne.

Lu 1247 fois Dernière modification le lundi, 04 février 2019 19:49

Laissez un commentaire

Assurez-vous d'indiquer les informations obligatoires (*).
Le code HTML n'est pas autorisé.