jeudi, 04 mai 2017 22:36

La Guinée commémore à l’instar du reste du monde entier, ce mercredi, 03 mai 2017 la journée internationale de la presse.

Écrit par 

 

Selon Diakité Noumoury, directeur Général de la radio ‘’ Futur Média’’ de Kankan, cette journée en Guinée est une occasion pour rendre particulièrement hommage au journaliste d’espace TV, Chérif Diallo qui a subitement disparu en plein exercice de sa fonction depuis maintenant plus d’un an.

Soutenant son analyse, plusieurs autres journalistes de cette localité reprochent à leur tour, aux autorités nationales de ne pas prendre suffisamment au sérieux l’enquête devant  éclaircir cette lugubre affaire de disparition du jeune journaliste Chérif Diallo.

En outre, ils dénoncent avec la dernière énergie,  aussi la « mascarade d’enquête » qui n’a abouti à aucun résultat probant plus d’un an après la mort du jeune journaliste Mohamed Koula Diallo, froidement abattu lors d’une confrontation entre pro et anti Bah Oury, au siège du principal parti de l’opposition l’UFDG à Conakry.

Et puis pour finaliser toutes ces réactions de solidarité envers leurs confrères du monde, entier, les voix des sans voix de Kankan ne manqueront pas de contester le lourd verdict de 10 ans d’emprisonnement prononcé au Cameroun contre le correspondant en langue Haussa, Hamed Haba  de la radio France internationale.

Enfin, il faut aussi noter qu’en cette journée de commémoration de la liberté de la presse dans le monde, plusieurs messages d’hommage, de remerciement et d’encouragement ont été prononcés par les citoyens du Nabaya à l’endroit des femmes et hommes de média en Guinée.

CHEICK SEKOU BERTHE, correspondant www.kababachir.com à Kankan.

Lu 936 fois

Laissez un commentaire

Assurez-vous d'indiquer les informations obligatoires (*).
Le code HTML n'est pas autorisé.