lundi, 04 novembre 2019 20:40

Marche funèbre: Accrochage entre jeunes et forces de l’ordre

Écrit par 

Alors que le cortège funèbre avait pris le départ de l’hôpital sino-guinéen, pour le cimetière de Bambéto, où les 11 jeunes tués lors de la manifestation anti-3ème mandat les 14, 15 et 16 octobre dernier, un accrochage a été signalé à Kaporo-rails. Des agents de police stationnés tout prés des rails, ont voulu couper le cortège funèbre en deux, en lançant de gaz lacrymogène contre des jets de pierres.

Après plusieurs tractations pour la récupération des corps des victimes de la répression, le trajet Ignace Deen (Kaloum)-Donka-Hamdallaye- Bambéto, initialement prévu, a été modifié après que les autorités ont pris la décision de délocaliser les corps à l’hôpital sino-guinéen, à Kipé.

Malgré tout, la marche funèbre devrait partir de l’hôpital sino-guinéen, à Kipé pour le cimetière de Bambéto, un trajet d’un kilomètre à peine. Mais avec la tension qui prévaut, le risque d’affrontement entre citoyens et agents des forces de l’ordre était prévisible.

Dans un communiqué, le FNDC avait décidé de surseoir à la marche pacifique initialement prévue ce 04 novembre pour enterrer ses morts. Tout en dénonçant le comportement cruel des autorités guinéennes qui avaient confisqué les corps des 11 victimes, la semaine dernière, sous prétexte que l’autopsie n’avait pas été effectuée.

Lu 719 fois

Laissez un commentaire

Assurez-vous d'indiquer les informations obligatoires (*).
Le code HTML n'est pas autorisé.