lundi, 14 octobre 2019 16:24

Manif du FNDC: Situation paralysée, deux personnes blessées par balle à Conakry

Évaluer cet élément
(0 Votes)

A l’appel du FNDC, le mot d’ordre de manifestation est largement suivi ce lundi à Conakry. Sur la route Le Prince, comme dans les autres axes routiers de la capitale, les rues restent désertes. Pas de circulation, des jeunes regroupés dans différents endroits barricadent la route et brûlent de pneus.

A Hamdallaye, c’est aux environs de 8 h que des jeunes ont barricadé la route, au carrefour Concasseur et à Hamdallaye Pharmacie, avant que les forces de l’ordre ne viennent disperser les manifestants à coups du gaz lacrymogène contre jets des pierres des jeunes surexcités.

Selon des témoins, contactés par notre rédaction, à Wanindara, haute banlieue de Conakry, des échauffourées ont éclaté dans la matinée. Les affrontements entre manifestations et forces de l’ordre ont fait deux blessés par balle.     De Lambandji à Kaloum, en passant par Dixinn ou bien sur l’autoroute Fidèle Castro, il n’y a pas d’activités. Les rues sont dessertes, boutiques et magasins sont fermés partout, pas de marché, ni de circulation. De même, l’administration reste paralysée.

Du moins qu’on puisse dire, à 10 h 19 mn, ce lundi 14 octobre, Conakry ressemble à une ville morte et le mot d’ordre de manifestation a été largement suivie à Conakry.

Pour rappel, cette manifestation du FNDC n’avait pas d’itinéraire. Les organisateurs avaient demandé à tous les opposants au 3ème mandat, de manifester, chacun, dans son quartier ou secteur.Une option qui complique la tâche aux forces de sécurité fortement déployées  sur le terrain.

En attendant la suite de la journée, la situation reste tendue à Conakry.

Lu 39 fois