dimanche, 13 octobre 2019 20:27

A la veuille de la marche, des leaders du FNDC toujours détenus

Évaluer cet élément
(0 Votes)

Abdourahmane Sano, Ibrahima Diallo, Sékou Koundouno, Abdoulaye Oumou Sow, Baïlo Diallo et Bill de Sam tous arrêtés samedi et conduits à la DPJ, sont toujours en détention.

Après leur audition à la DPJ, où selon nos informations, ces responsables du FNDC auraient refusé de répondre aux questions des agents de la police judiciaire, on ignore encore leur lieu de détention.

 Selon une proche de la famille de Monsieur Sano, ces activistes de la Société civile ont été conduits à un lieu tenu secret. A quelques heures de la marche projetée par cette plateforme de la Société civile et des partis politiques, ni leur famille, encore moins leur avocat n’ont accès à eux.

Une situation qui risque de radicaliser les positions et accentuer la crise tant à Conakry qu’à l’intérieur et à l’extérieur du pays, parce que le FNDC, dans une déclaration rendue publique samedi soir, maintient  la marche du 14 octobre.

A travers cette marche, le FNDC appelle les guinéens à protester contre ‘’le coup d’Etat constitutionnel’’, rejette toute idée d’un référendum dont l’objectif est de maintenir Alpha Condé au pouvoir au delà de son mandat constitutionnel qui s’achève  le 21 décembre 2020.

Lu 326 fois Dernière modification le dimanche, 13 octobre 2019 20:29