mardi, 02 avril 2019 07:15

Guinée : Les forces sociales s’indignent contre la gouvernance d’Alpha Condé

Écrit par 

Les forces sociales de Guinée étaient face à la presse ce lundi, 1er avril 2019 à la maison commune des journalistes à Coleyah. Objectif, faire une déclaration sur la situation socio-politique du pays. Pour eux, les huit dernières années ont été tellement riches en événements et en enseignements, qu’il n’importe de faire une rétrospective sereine et objective sur cette période, pour en tirer les leçons au regard des immenses attentes des populations, par rapport à la présidentielle de 2010.

Au-delà de quelques réalisations faites par la gouvernance d’Alpha Condé depuis son arrivée au pouvoir en 2010, les forces sociales s’indignent sur certaines situations nuisibles dont sont victimes les populations. « Au plan politique et social, la période de 2011-2018 aura été une très douloureuse expérience pour nos braves populations. Elles ont enduré d’épouvantables épreuves du fait d’une gestion politique et sociale chaotique due à la poursuite d’un système de gouvernance qui a mis le pays par terre, au cours des décennies précédentes.  Ainsi, les guinéens qui aspiraient renouer dès 2011, avec la cohésion nationale et un développement économique et social, fondés sur les principes d’un État de Droit ont malheureusement vite déchanté », a fustigé Abdourahmane SANOH, président de la PCUD et responsable des forces sociales.

Poursuivant, Abdourahmane SANOH au nom de ses collègues de cette plate-forme ont fait l’état des lieux de la liberté de la presse et la montée en puissance de la corruption et du mensonge d’Etat. « Nous pouvons ajouté aussi la poussée de l’ethno stratégie et la banalisation du viol des lois par la les autorités, les atteintes aux libertés de la presse, l’arrogance et la stigmatisation dans les discours officiels, les élections contestées, le déni de droit aux recours, l’instrumentalisation de l’appartenance communautaire jusque dans les hameaux, la généralisation de la corruption et du mensonge d’Etat », a-t-il évoqué.

Dans un rapport de l’Organisation des Nations Unies (ONU) publié en 2018, consacré à l’indice de développement humain, au 175ème rang /189, la Guinée est classée 15ème pays le plus pauvre au monde et 13ème pays en Afrique.

Les forces sociales entendent dans les jours qui suivent une large concertation avec les acteurs politiques, sociaux, économiques et religieux du pays et les citoyens engagés en vue d’une évaluation sereine de la situation actuelle et des dispositions à prendre pour la défense à tout prix de la constitution guinéenne.

Lu 818 fois Dernière modification le mardi, 02 avril 2019 19:57

Laissez un commentaire

Assurez-vous d'indiquer les informations obligatoires (*).
Le code HTML n'est pas autorisé.