mercredi, 20 février 2019 17:26

Dabola sous tension à nouveau : les rues désertes, à la merci des agents de la sécurité

Évaluer cet élément
(0 Votes)

72 heures après le déclenchement d’une manifestation contre le délestage du courant électrique et le manque d’eau potable dans les robinets, plus rien ne va entre la jeunesse de Dabola et les autorités préfectorales et communales.

La médiation entamée mardi 19 février entre les différentes parties au domicile du sotikèmö, n’ayant pas prospéré, des jeunes en colère, se seraient pris à trois véhicules dont ceux du secrétaire général chargé des collectivités décentralisées et du commandant du camp de Dabola.
 
En représailles, nous apprend nos sources, des agents de la sécurité venus de Faranah et de Mamou, se seraient livrés à des tirs de gaz lacrymogène et à des arrestations.
 
Ce mercredi matin 20 février 2019, un habitant de Dabola, joint par notre rédaction, a informé que d’autres agents de la sécurité venus de Kankan, auraient fait leur entrée dans la ville.
 
Plusieurs citoyens de Dabola, contactés par notre rédaction ce mercredi matin, accusent les agents des forces de sécurité, de se livrer à des actes de fouilles dans les différentes rues de la ville.
 
Par ailleurs, on nous apprend l’arrestation du petit fils de Barry Diawadou en la personne du vieux Alpha Abdoulaye Barry. Son accointance avec le mouvement Dabola-Ko, serait le motif de son arrestation
Lu 437 fois Dernière modification le jeudi, 21 février 2019 21:22