lundi, 18 février 2019 21:47

Le ministre des transports face à la presse : plusieurs annonces faites

Écrit par 

Dans la dynamiques, de porter à la connaissance des citoyens les différentes réformes et perspectives en vu au sein de son département, le ministre des transports était ce lundi 18 février 2019 face à la presse. Une rencontre au cours de laquelle plusieurs point ont été débattu. Des thématiques liées notamment aux défis, qui assaillent le développement du secteur des transports en Guinée.

A l’entame de ses propos, le ministre d’Etat des transports a fait un tour d’horizon sur le bilan des actes posés par son département. Suite aux difficultés dues au besoins de mobilités des citoyens, Aboubacar Sylla annonce des mesures. « Pour mieux concevoir et poursuivre la mise oeuvre des solutions aux maux, qui gangrènent le transport guinéen, il est indispensable pour nous d’appréhender d’abord les défis actuels. Dans le domaine des transports terrestres, les problèmes que nous avons cerné réside dans l’amélioration des transports urbains et inter-urbains. La fluidité du trafic routier, la maîtrise du par d’automobile, la lutte contre les accidents routiers ainsi que le développement des chemins de fer« . A expliqué Aboubacar Sylla, ministre d’État des transports.

Des système de contrôle des automobiles sont également envisagés par le ministre. Une manière pour le gouvernement, d’éviter que des véhicules en âges dépasser ne soit importer en Guinée. « Notre vision est d’assurer le contrôle et la maîtrise du parc automobile par l’instauration d’une visite technique obligatoire et le contrôle vigoureux de l’âge minimum des véhicules importés en République de Guinée  » a-t-il laissé entendre.

Pour le ministre, le renforcement du régime de gestion de la société publique de transport urbain permettra de considérer l’offre afin de répondre plus efficacement au besoin de la mobilité des citoyens surtout de la capitale. Des mesures, qui passent nécessaire par la sécurisation des titres de transports. A savoir le permis de conduire, la carte grise , autorisation de transport et l’encadrement des auto écoles.

Dans le domaine ferroviaire, l’Etat guinéen annonce cette année le démarrage de la construction du chemin de fer Conakry Niger pour le développement des échanges économiques à l’intérieur.du pays ainsi que les Etats de  la sous-région. « Notre vision est d’initier le développer le ferroviaire, en entamant et exécutant en 1ère phase le tronçon de 42 km Conakry- Gonboya. Ce qui permettra de désenclaver le port sec de Kagbelen et de désengorger notre capitale et la débarrassant de gros porteurs et tous ces camions portes conteneurs.A déploré le manque de compagnie aérienne pour la Guinée. Toutefois, il promet l’exploitation très prochaine de la société Guinea Airlines. Nous userons de tous nos efforts pour que la compagnie Guinea Airlines, de droit guinéen puisse être effectivement opérationnelle dans les mois voir semaines à venir. Et cela dans le but de contribuer désenclavement de nos préfectures. » A-t-il promis.

Une rencontre, 6 ème du genre, qui s’est faite en présence de quatre autre ministre membres du gouvernement.

Lu 934 fois Dernière modification le mardi, 19 février 2019 19:58

Laissez un commentaire

Assurez-vous d'indiquer les informations obligatoires (*).
Le code HTML n'est pas autorisé.