jeudi, 14 février 2019 11:28

Recrutement dans l’armée: le calvaire d’obtention des dossiers

Évaluer cet élément
(0 Votes)

L’obtention et le dépôt des documents pour postuler au concours de recrutement au sein de l’armée guinéenne, un véritable casse-tête pour les candidats. Ce mercredi 13 février 2019, la mairie de Matoto a enregistré des scène d’altercation, qui démontre le calvaire dans le quelle sont confrontés des jeunes. Un état de fait, dénoncés par certains d’entre eux.

Depuis l’annonce du concours d’engagement au sein des forces de défenses et de sécurités des citoyens défilent chaque jour devant les juridictions et chefs-lieu pour obtenir des dossiers de candidature. A Matoto, le combat semble être rude entre les autorités et les candidats. Une situation, qui conduit le plus souvent à des disputes. « Pour le recrutement, des gens viennent ici pour chercher des documents. Il y a un capitaine, qui a commencé à sillonner les bureaux pour dire qu’il y a des faux documents, qu’ils sont en train de délivrer. La vérité est que je ne sais pas s’il ont pris quelqu’un ou pas. Depuis le lundi, il y a des attroupement au sein de cette mairie… » a expliqué Mohamed Camara, citoyen.

Fama Kourouma est étudiant de la licence 3, il souhaite intégrer l’armée. Cependant, il dit avoir obtenu de l’Etat civil des documents, qui ont été rejeté par le tribunal. « Je suis venu à la mairie pour trouver mon extrait de naissance mais, il y a un certain messieurs Keïra, qui m’a dit qu’il a des documents qu’on pourrait trouver au TPI de Mafanco à savoir le certificat de naissance, le casier judiciaire, le certificat de visite et contre visite. Donc, il nous ont délivré des papiers, qui ont été déclaré par le tribunal de faux » a laissé entendre Fama Kourouma, candidat.

Des jeunes également parlent des tracasseries financiers auxquelles, ils sont confrontés dans l’obtention des dossiers. « Le communiqué est.passé à la télévision depuis le 1er alors que bous sommes le 13 aujourd’hui. Au niveau de la commune de Matoto, rien de sérieux ne se fait. Les chefs, qui sont là ne font que prendre l’argent avec des gens » a déclaré Yamoussa Bangoura, citoyen.

Face à cet agissement des jeunes, qui souhaiteraient faire le dépôt de leur dossiers, le secrétaire général des travailleurs de l’administration générale de la mairie de Matoto précise. « Les gens ont entendu, que le dépôt des dossiers se fait au niveau des communes conformément au premier communiqué. Mais pour le moment, on a reçu aucun acte, qui accompagne ce communiqué pour le dépôt des dossiers. Donc, ont attend qu’on nous précise au niveau du service auquel les dossiers seront déposés » a clamé Fodé Tourelé Gbami.

Si des responsables nient avoir délivré des documents, qui ne relèvent pas de leur juridiction, des candidats par contre prennent le contraire en brandissant des preuves de documents, qu’ils ont obtenus de l’Etat civil de Matoto. « Voici les documents, que j’ai pris à la mairie, il y a l’extrait du casier judiciaire, le certificat de visite et contre visite… » a témoigné Gbady Béavogui.

Face à ces cas de faux documents signalés, des citoyens parlent d’une fuite en avant. « D’après mes constats au niveau de la commune de Matoto, il y a trop d’anarchie. Les choses ne sont pas structurée » a confié Albert Curtis citoyen.

A rappeler, que le dernier recrutement au sein des l’armée guinéenne en date de 2015.

Lu 460 fois Dernière modification le vendredi, 15 février 2019 16:25