mercredi, 25 avril 2018 17:43

Ousmane Gaoual Diallo : ‘’On se demande qui décide à Sékhoutouréyah’’

Évaluer cet élément
(0 Votes)

ébut avril, le président de la République a reçu à Sékhoutouréyah le chef de file de l’opposition. Alpha Condé a instruit au comité de suivi de l’accord du 12 octobre de trouver une solution au différend électoral qui concerne 12 communes sur 342.

L’opposition, dénonçant un manque de volonté politique pour une sortie de crise, menace de quitter le comité de suivi pour reprendre les manifestations de rue.

‘’C’est Alpha Condé qui est sorti dans les médias pour demander au comité de suivi d’examiner les demandes de l’UFDG. On est allés au comité, les gens font ce qu’ils veulent. On se demande en fin de compte qui décide à Sékhoutouréyah. Est-ce Alpha Condé ?’’, s’interroge le député Ousmane Gaoual Diallo.

‘’Est-ce que c’est facile pour un homme comme lui (Alpha Condé) de dire une chose publiquement et se dédire pour perdre une certaine crédibilité aux yeux de l’opinion aussi bien guinéenne qu’internationale?‘’, se demande l’élu de Gaoual.

Il cherche à savoir qui sont les ‘’extrémistes qui torpillent la parole du chef de l’Etat, qui amènent le pays dans des crises pour retarder l’encrage démocratique du pays’’.

L’honorable Diallo reconnait que le ministre d’Etat Tibou Kamara se bat pour rapprocher les points de vue en période de crise. ‘’Dans l’ombre, il a agi dans ce sens. Sauf qu’il est combattu. Kiridi Bangoura le combat avec la dernière énergie’’, croit-il savoir, accusant des proches d’Alpha Condé de toujours privilégier la confrontation en lieu et place du dialogue.

‘’Depuis qu’il n’y a pas eu de crise, combien d’acteurs politiques s’expriment ? Tout le monde a disparu. Vous n’entendez plus Malick Sankhon, Hady Barry, Keira, Bantama. Tout ce monde a disparu comme s’ils avaient complètement quitté la Guinée’’, estime le parlementaire.

A l’en croire, ces derniers ‘’ne se mettent en lumière lorsque le pays est en crise. Nous ne voulons pas de ça. Nous voulons qu’on trouve une solution par le dialogue’’

Lu 36 fois Dernière modification le mercredi, 25 avril 2018 17:46