lundi, 07 septembre 2015 05:08

Eliminatoires CAN 2017 : le Syli contraint les Guerriers au nul dans l’antre infernal de Harare

Évaluer cet élément
(0 Votes)

Condamné de ramener un bon résultat de son déplacement pour se relancer dans la course à la qualification, les Guinéens auront souffert avant et pendant ce match tant attendu.
Premier couac, les autorités sportives zimbabwéennes ont brandi un document réclamant la somme de 80 dollars par journaliste guinéen pour se faire accréditer. Il a fallu l’implication personnelle de la fédération guinéenne de football pour régler ce problème.
Deuxième couac, une partie de la délégation officielle a souffert au portail du stade. La police, tenant un gros chien en laisse, a brutalisé un des hôtes, le renversant par terre.
C’est dans un stade chauffé à blanc et pris d’assaut par plus de 30 000 spectateurs, tous habillés aux couleurs nationales, que le trio arbitral Botswanais a lancé les hostilités. Il a commencé par demander une minute de silence en la mémoire de la mère de l’ancien international guinéen, Ismaël Bangoura, récemment rappelé au Bon Dieu.image
Malgré la pression du public si chauvin, c’est pourtant le Syli, qui a matinalement ouvert le score. Profitant d’une passe, mal contrôlée par Washington Arubi, le gardien des locaux, Idrissa Sylla a mis la balle au fond des filets dans un silence de cimetière.
Ce but sera célébré sur les gradins par la communauté guinéenne, dont les ressortissants ont quitté dans tout le territoire de l’ancien Monomotapa pour soutenir le Syli.
Touchés dans leur orgueil, dans un stade bouillonnant, les Warriors présent haut. Conséquence, ils égaliseront par Karubu (32′) sur un mauvais alignement de la défense.
Le score restera inchangé jusqu’au coup de sifflet final et ce, malgré les multiples changements.
Dans l’autre rencontre, l’étonnant Swaziland a été accroché par le Malawi à domicile (2- 2). Au classement général, le Zimbabwe et le Swaziland sont en tête avec quatre points chacun, alors que la Guinée et le Malawi occupent la troisième place, un point chacun.

Lu 198 fois Dernière modification le lundi, 07 septembre 2015 05:35