mardi, 17 avril 2018 17:07

Contentieux électoral : à quels résultats faut-il s’attendre ?

Évaluer cet élément
(0 Votes)

es travaux du comité de suivi se poursuivent sous la houlette du général Bouréma Condé, ministre de l’administration du territoire et de la décentralisation.

Lundi, les parties prenantes aux travaux ont fait une synthèse des griefs présentés par les mouvances politiques. ‘’Nous avons, après avoir reçu et examiné les différentes plaintes des parties en compétition, condensé les griefs’’, a confirmé le général Condé.

Il a précisé aux acteurs du processus électoral qu’une fois que les résultats sont proclamés par la CENI et que le comité de suivi est invité à trouver un dénouement au contentieux électoral, ‘’il ne s’agira plus alors d’un procès. Il faudrait qu’on aille à des négociations entre les différentes parties plaignantes’’.

Il a invité les acteurs politiques à mettre la Guinée au-dessus de leurs intérêts. ‘’Nous allons travailler de façon restreinte. A certains niveaux, les débats ne peuvent ne pas être publics’’, annonce le président du comité de suivi de l’accord du 12 octobre.

‘’Nous avons été clairs dans les débats, personne n’est gagnant dans des troubles. Mais tout le monde est gagnant quand il y a la paix’’, indique-t-il, en déclarant que l’espoir d’un dénouement heureux de la crise est permis : ‘’Une solution sera trouvée, mais pas sous forme d’un arrêt juridique (…).

‘’Quand il y a une solution à trouver, que les guinéens comprennent qu’il s’agit d’un autre volet qui s’appelle la négociation pour la paix et le bonheur des guinéens. Notre pays, la Guinée, est au-dessus de tout. Nous devons le sauvegarder et le protéger’’, a dit Bouréma Condé aux différents participants.

Lu 146 fois Dernière modification le mardi, 17 avril 2018 17:31