lundi, 16 avril 2018 15:14

Décharge de Dar-es-salam : les occupants sommés de quitter les lieux

Évaluer cet élément
(0 Votes)

e mardi 22 août 2017, un éboulement de terrain avait fait neuf morts à la décharge de Dar-es-salam dans la haute banlieue de Conakry. Pour éviter qu’une telle situation ne se reproduise, le ministre de la ville et de l’aménagement du territoire a rencontré les présidents des conseils de quartiers riverains.

Dr. Ibrahima Kourouma a réaffirmé à ses interlocuteurs que la décharge de Dar-es-salam ‘’doit être libre de tout occupation conformément à la mise en demeure datant déjà d’un an’’.

Le ministère a souligné que la saison de pluie approchant à grand pas, ‘’le risque d’un éboulement impose à chacun de prendre conscience de la nécessité de libérer le site’’ afin, dit-il, de ‘’sauvegarder la vie de guinéens’’.

Le patron du département de la ville et de l’aménagement du territoire a rappelé à ses convives que la déchargé de Dar-es-salam, ancienne carrière, a été classée comme réserve foncière de l’Etat.

Le site, à l’en croire, a été occupé par des constructions anarchiques, tout en précisant qu’aucun occupant ne possède un document administratif attestant de sa propriété.

Lu 186 fois