mercredi, 02 septembre 2015 02:13

Pêche : Fin du repos biologique en Guinée

Évaluer cet élément
(0 Votes)

Depuis hier à 0 heure, les navires de pêche sont à nouveau autorisés à reprendre leurs activités dans les eaux maritimes guinéennes. C’est ce qu’indique un communiqué du ministre de la Pêche et de l’Aquaculture, publié ce 31 août à Conakry.

Entré en vigueur depuis le mois de juillet, ce repos biologique règlementaire de 60 jours, semble avoir été globalement respecté par les pêcheurs industriels, a constaté le ministre de la Pêche qui justifie le succès de cette opération par l’efficacité de la surveillance satellitaire et aérienne des eaux maritimes, réalisée par le Centre national de surveillance et de protection des pêches (CNSP) grâce à l’appui financier du gouvernement.

Selon le ministre Jean-René, en plus de cette surveillance quotidienne, six (6) patrouilles aériennes ont été effectuées totalisant 25 heures de vol sur un effort contractuel de 16 heures soit un dépassement de 9 heures.

Ce qui a permis, a indiqué le ministre de la Pêche, d’observer 17 navires en mouillage, 18 autres dans les eaux limitrophes avec la Sierra Léone et 7 cargos en transit.

Pour comprendre si l’objectif de reconstitution des ressources halieutiques a été atteint, le ministre Jean-René annonce l’organisation très bientôt d’une campagne d’évaluation directe conduite par le Centre national des sciences halieutiques de Boussoura (CNSHB).

En tout état de cause, nous disposerons de données réelles pour élaborer le Plan d’aménagement des pêcheries pour 2016 et fixer les quotas à allouer en fonction des types de pêche, a ainsi déclaré le ministre de la Pêche et de l’Aquaculture.

Il faut rappeler que l’institution du repos biologique est une réponse que le département entend apporter à la surexploitation des ressources halieutiques dont les indices d'abondance notamment, des 20 principales espèces côtières de poisson, de crevettes et de céphalopodes connaissent, depuis des décennies, une baisse considérable attestée par les travaux de recherches des scientifiques du Centre National des Sciences Halieutiques de Boussoura.

Issu des recommandations des états généraux de la pêche tenus en 2013, le repos biologique est une mesure dont la première expérience remonte à seulement à 2014.

Lu 360 fois Dernière modification le jeudi, 03 septembre 2015 02:23