mercredi, 11 avril 2018 11:52

Discours du ministre de la Défense nationale, Mohamed Diané à la conférence de Moscou sur la sécurité internationale

Évaluer cet élément
(0 Votes)

e ministre d’Etat en charge de la Défense nationale a pris part à la Conférence de Moscou sur la sécurité internationale. Le docteur Mohamed Diané a prononcé un discours lors cet important forum important pour le maintien et la promotion de la paix, de la stabilité t de la sécurité en Asie-Pacifique et dans le monde

  • Excellence Monsieur le Ministre de la Défense de la Fédération de Russie ;
  • Excellence Messieurs les Ministres ;
  • Excellences Messieurs les Ambassadeurs et représentants des organisations internationales ;
  • Distingués invités, à vos rangs, grades, tout protocole observé ;
  • Mesdames, Mesdemoiselles et Messieurs ;

Avant d’entamer ce modeste discours, je voudrais transmettre les condoléances attristées du Président de la République Professeur Alpha CONDE et les miennes à son frère et ami le Président de la Fédération de Russie, à son peuple ainsi qu’aux familles éplorées suite au terrible incendie survenu en Sibérie le dimanche 25 mars 2018, ayant causé la mort de soixante-quatre citoyens de la Fédération. Que la terre de cette héroïque Russie leur soit légère. Nous partageons votre grande douleur !

C’est un grand honneur pour mon pays et pour moi de prendre part à la VIIème conférence de Moscou sur la sécurité internationale qui se déroule dans votre grand et beau pays.

Cet honneur est d’autant plus grand que le privilège m’a été accordé de prendre la parole devant cette auguste assemblée.

En remerciant cordialement Monsieur le Ministre de la Défense de la Fédération de Russie pour l’invitation qu’il a bien voulu m’adresser de participer à cette rencontre et pour l’accueil digne de la grande hospitalité Russe qui m’a été accordée ainsi qu’à la délégation qui m’accompagne, je voudrais dès ici, m’acquitter d’un devoir fraternel.

Celui de transmettre, à travers vous Monsieur le Monsieur de la Défense, les très hautes et fraternelles salutations, mais aussi les vives félicitations de Son Excellence Professeur Alpha CONDÉ, Président de la République de Guinée, à son Frère et ami Son Excellence Monsieur Vladimir POUTINE, pour sa brillante réélection en qualité de Président de la Fédération de Russie.

Ce renouvèlement de la confiance du peuple est le témoignage le plus éloquent de son adhésion aux idéaux prônés par le Président POUTINE.

C’est aussi sa reconnaissance de l’inestimable contribution de cet illustre chef d’État à la paix et à la sécurité en Russie et dans le monde, au progrès de son peuple et à la stabilité interne et internationale dans un monde de remous aux causes diverses.

Mesdames, Mesdemoiselles et Messieurs les participants ;

De plus en plus, la question de sécurité représente une préoccupation d’enjeu majeur pour le monde entier, tant on observe aujourd’hui l’accroissement et la diversité des conflits découlant des phénomènes politiques, économiques et sociaux dans la plus part des États. Ceci interpelle la communauté internationale, d’où l’importance de cette conférence sur la sécurité internationale.

En Afrique ces dernières décennies, la stabilité a été mise à rude épreuve par les guerres, les crises et conflits internes, les agressions armées ou des rebellions qui ont eu lieu au Libéria, en Sierra-Leone, en Guinée Bissau, en Casamance au Sénégal, en Côte d’Ivoire, au Rwanda, au Burundi, en RDC, au Soudan, en Somalie, au Burkina-Faso…Leurs conséquences désastreuses sur le développement socio-politique et économique de nos États ont été sans précédent.

Le terrorisme et le crime organisé comme le banditisme transfrontalier, la piraterie maritime, le trafic de stupéfiants et d’êtres humains, la circulation illicite des armes légères…qui ont fait irruption en Somalie, au Nigéria et tout récemment au Mali et dans toute la bande Sahélo-Saharienne suite aux évènements qui ont entraîné la chute du régime libyen, sont de nos jours les nouvelles menaces qui constituent un véritable défi sécuritaire auquel notre continent est durement confronté à l’image des autres continents.

Lu 473 fois Dernière modification le mercredi, 11 avril 2018 13:30