mardi, 10 avril 2018 19:05

Le gouvernement déclare que l’ambassadeur russe n’a pas fait d’ingérence dans les affaires intérieures

Évaluer cet élément
(0 Votes)

a récente sortie de l’ambassadeur russe en Guinée sur la télévision nationale, fustigeant l’attitude de l’opposition et ses opérations ville morte, a suscité une vague de réactions. Le gouvernement, lui, estime qu’il faut analyser les propos du diplomate avec sérénité et en tirer des leçons pour l’avenir.

Selon le porte-parole du gouvernement, ‘’nous sommes dans un monde globalisé (…). A partir du moment où vous avez un ambassadeur chez vous, des relations avec un pays, parfois, vous le sollicitez aussi bien que pour des conseils que des contributions’’.

Damantang Albert Camara affirme qu’il faut s’attendre d’une manière ou d’une autre  à ce que  ‘’l’intervention de ce partenaire donne l’impression d’une ingérence’’.

Mais pour lui, l’ingérence, ‘’c’est quand un Etat essaie de forcer un autre à prendre des décisions qui sont en contradiction avec une politique interne. Je ne crois pas qu’on soit arrivés là avec l’intervention du représentant de la Russie en Guinée’’.

Le ministre Camara reconnait que l’opposition a le droit de ne pas être en accord avec la position de l’ambassadeur russe. Tout comme, dit-il, le gouvernement peut ne pas partager le point de vue de certaines ONG internationales.

A l’opposition, dit que ‘’les invectives ne vont pas changer la vision que la Russie et d’autres diplomates ont sur les manifestations en Guinée’

Lu 411 fois Dernière modification le mercredi, 11 avril 2018 11:50