mardi, 10 avril 2018 19:00

Chérif Bah de l’UFDG dénonce le ‘’deux poids deux mesures’’ de la justice

Évaluer cet élément
(0 Votes)

brahima Sory Camara, propagandiste de l’UFDG a été reconnu coupable pour des délits de diffamation et d’injures à l’encontre du chef de l’Etat. Il a écopé lundi d’une peine d’emprisonnement de 18 mois.Le vice-président de l’UFDG se dit choqué par la condamnation d’un des leurs. ‘’Nous sommes très choqués. C’est injuste ! Nous pensions qu’il y aurait une décision de justice équitable, mais c’est purement politique. Ils n’ont aucune preuve qu’il a offensé ou injurié le chef de l’Etat. Il a juste alerté l’Etat sur un danger qu’il voyait venir’’, affirme Chérif  Bah.

‘’On veut punir l’UFDG à travers lui. Nous sommes très déçus de cette condamnation qui intervient au moment où le président Cellou Dalein Diallo ouvre la voie à l’apaisement en rencontrant le président de la République’’, indique-t-il. Il reproche au procureur de la République de fermer les yeux sur des propos tenus par des militants du RPG Arc-en-ciel et qui, selon lui, portent atteinte à l’unité nationale.

Chérif Bah rassure Ibrahima Sory Camara du soutien de l’UFDG et dit attendre la suite du recours fait par les avocats de la défense. ‘’Si cette affaire n’est pas réglée comme il faut, ce n’est pas une bonne chose pour la paix dans notre pays. Nous espérons que la justice du
deux poids deux mesures va se ressaisir et libérer Ibrahima Sory’’, conclut-il.

Lu 485 fois