jeudi, 01 juin 2017 16:00

Accord de Paris sur le climat : Pourquoi Trump a-t-il retiré son pays ?

Évaluer cet élément
(0 Votes)

Le traité international sur le climat ou accord de Paris sur le changement climatique a été adopté par consensus le 12 décembre 2015 par les 196 membres de la Convention-cadre des Nations-Unies sur les changements climatiques (CCNUCC). Ce texte, fruit de quatre années de négociations, définit un cadre juridique pour organiser l’action de la communauté internationale contre les changements climatiques au-delà de 2020.

L’adoption de ce texte à la 21e Conférence des parties (COP21) représente une étape majeure dans la gouvernance du climat. Premier traité multilatéral à être adopté sur le problème de l’effet de serre depuis le protocole de Kyoto en 1997, l’accord de Paris prolonge la coopération onusienne menée depuis 1992, dans le cadre du régime du climat établi par la CCNUCC.

Mais le président Américain a décidé de retirer son pays dans l’accord de Paris sur le climat, le 1er juin 2017, évoquant la défense «des intérêts économiques» des Etats-Unis.

“Oui, nous nous retirons et nous allons essayer de les renégocier, afin d’avoir un accord équitable, sinon, tant pis”, a clamé le président américain, lors d’un discours.

“A partir d’aujourd’hui, les Etats-Unis vont cesser toute mise en œuvre des accords de Paris, qui ne sont pas contraignants”, a ajouté le chef de l’Etat américain, critiquant un texte qui “désavantage les Etats-Unis” et ne serait pas assez dur avec la Chine et l’Inde.

Une triste nouvelle pour Barack Obama qui a réagi par communiqué, en estimant que le président Américain “rejette l’avenir” en retirant le pays de cet accord.

”Même en l’absence de leadership américain (…) je suis certain que nos Etats, villes et entreprises seront à la hauteur et en feront encore plus pour protéger notre planète pour les générations futures”, a commenté l’ancien locataire de la maison blanche.

Pour justifier ce revirement, le président américain a avancé des arguments concrets et bien souvent chiffrés qui prouvent, selon lui, que son pays subit un «très gros désavantage économique», à cause de ce pacte climatique.

«Le coût pour l’économie à l’heure actuelle serait de près de 3 milliards de milliards de dollars en perte de PIB et de 6,5 millions d’emplois industriels, dans le même temps les ménages auraient 7 000 dollars de revenus en moins », selon Trump.

«La Chine va être autorisée à construire des centaines de centrales à charbon supplémentaires. (…) Nous, nous sommes supposés nous débarrasser des nôtres », ajoute-t-il.

«L’accord n’élimine pas les emplois dans le charbon. Il transfère simplement ces emplois hors d’Amérique et des Etats-Unis, et les livre à des pays étrangers », avance-t-il, entre autres arguments économiques.

Aux yeux de nombreux observateurs, la portée de cette décision cette décision du président Américain  ira, de fait, bien au-delà de la question climatique; elle donnera une indication sur la place que Etats-Unis, version Donald Trump entendent occuper sur la scène internationale dans les années à venir.

Focus Guineetv1

Lu 166 fois Dernière modification le dimanche, 20 août 2017 16:07