lundi, 03 juillet 2017 22:33

Le Front pour l’Alternance Démocratique (FAD) face aux hommes des médias

Évaluer cet élément
(0 Votes)

Peu après l’annonce de la création du Front pour l’Alternance Démocratique (FAD), les leaders des trois formations politiques concernées étaient face aux hommes des médias ce lundi 03 juillet.

 Aboubacar Sylla de l’UFC, Mouctar Diallo des NFD et Jean Marc Telliano du RDIG ont présenté aux journalistes, le Front pour l’Alternance Démocratique (FAD), une nouvelle alliance politique et électorale qu’ils ont constituée la semaine dernière.

C’est la toute première conférence de presse organisée par le FAD qui vient de voir le jour dans le paysage politique guinéen.

Dans leur communication, ces trois leaders politiques de l’opposition ont expliqué aux journalistes, pourquoi ils ont décidé d’unir leurs forces en prélude des prochaines consultations électorales.

« Ces partis ont décidé de renforcer leur union, d’unir leurs efforts et de prendre ensemble leur responsabilité historique pour sceller une alliance durable dans un esprit de convivialité et de fraternité, capable de provoquer une véritable alternance dans notre pays », a introduit le président de l’UFC, Aboubacar Sylla.

Il s’agit selon lui, de développer ensemble une stratégie efficace pour les  élections locales à venir, celles législatives de 2018 ainsi que les présidentielles de 2020, présenter des listes communes et mettre en œuvre des stratégies de désistement pour maximiser leurs chances, sont entre autres  points convenus par les leaders de ces partis alliés.

Toutefois, rappelle le conférencier, le Front pour l’Alternance Démocratique (FAD) reste ouvert à toute formation politique.

Par rapport à leur positionnement politique, les signataires du front ont réaffirmé leur appartenance à l’opposition  républicaine.

A la question de savoir quelles sont chances du FAD lors des élections à venir. La réponse du porte parole est sans équivoque :

 «Il va gagner probablement des élections et ceux qui en doutent seront extrêmement surpris», répond Aboubacar Sylla, apparemment convaincu de cette alliance électorale.

Abdoulaye Traoré

Lu 203 fois Dernière modification le jeudi, 06 juillet 2017 17:13