vendredi, 15 mars 2019 11:37

Que va-t-on faire du vaste champ de ruines ?

Écrit par 

« Soyez rassurés que les semaines qui vont suivre le déguerpissement, la zone va commencer à être utilisée. À ce niveau, il y a des dispositions qui sont prises pour que dès après le déguerpissement, la zone puisse être occupée. Je voulais vous rassurer d’une chose, tous les domaines de l’Etat vont être récupérés. On a commencé par Kaporo-rails, parce qu’aujourd’hui, c’est le centre directionnel et l’Etat est prêt à faire des investissements maintenant, sur la zone. »

Le ministre Ibrahima Kourouma tente de rassurer des familles en pleurs. Des familles honnies. Des familles disloquées. Des familles sans abri. Des familles à la dignité réduite ou foulée au sol par un Etat maladroit, revanchard et manquant de visibilité. Lui qui représente l’Etat, un Etat non respectueux de la dignité humaine et de la protection de sa population finit par se moquer des déguerpis : « Aujourd’hui, ce déguerpissement du côté de Kaporo-rails se passe dans les conditions les meilleures ou dans des conditions souhaitées par le Chef de l’Etat pour éviter qu’on ne soit dans une situation de cafouillage totale. Donc, je voudrais déjà saluer l’esprit civique des populations. »

Esprit civique ? Alors question : comment un citoyen qui s’acquitte des taxes peut-il être jeté dehors, ses affaires au gré du vent et sa maison à terre peut-il mériter d’être salué par un bourreau impitoyable ?

source kaba bachire. com
 
Lu 28 fois Dernière modification le vendredi, 15 mars 2019 22:08

Laissez un commentaire

Assurez-vous d'indiquer les informations obligatoires (*).
Le code HTML n'est pas autorisé.