vendredi, 15 mars 2019 11:35

Démolition à Kaporo-rail : Indigné, Dalein remet en doute la nationalité d’Alpha Condé

Écrit par 

Alors les opérations de déguerpissement des occupants de Kipé 2 se poursuivent, après ceux de Kaporo rail,  où des milliers de familles sont actuellement sans abri, Cellou Dalein Diallo, indigné va jusqu’à s’interroger si Alpha Condé est vraiment un guinéen. Il l’a dit ce jeudi au cours d’une conférence de presse à la Maison Commune des journalistes.

 

« On peut même se poser la question est-ce qu’Alpha Condé est Guinéen ? parce qu’on ne peut pas traiter son compatriote de la manière. Le schéma directeur de la ville de Conakry a été adopté en 1989 par le président de la République, il y a 30 ans de cela. Si on estime qu’il y a encore opportun et urgent de récupérer ces domaines, il fallait faire une étude d’impact si on est président de tous les Guinéens », enseigne le leader de l’opposition.  

Malgré tout, regrette le leader de l’opposition, « C’est l’économie de toute une vie, l’Etat ne peut pas traiter ces citoyens comme ça. Il fallait user de tous recours pour persuader, convaincre même à 5 km de Conakry. Donner un montant même forfaitaire », estime le Président de l’UFDG.

A ce jour, regrette le leader de l’opposition, « Pus de 953 maisons démolies. Il y a 25 zones classées zones réservées. Mais pourquoi seulement Kaporo-rails, les autres n’ont pas été touchées, on a même déclassé certaines zones. Mais pourquoi parmi les 25 zones c’est sur Kaporo-rails qu’on s’acharne. », s’interroge Cellou Dalein Diallo devant les journalistes.

« Ce sont des êtres humains qui méritent le respect, qui méritent qu’on les traite comme faisant partie à part entière de la nation. Malheureusement pour eux, la plupart d’entre eux sont identifiés comme des militants de l’opposition, peut-être c’est ce qui explique ce manque de compassion », estime-t-il.

Dans la zone de Kipé 2, plusieurs victimes disent disposer des titres fonciers. Selon plusieurs sources, la plupart des ces occupants ont été recasés à Kipé 2 par l’Etat même, après une opération de déguerpissement à Kipé lors de la construction de la Cité de Médecins.

Malgré tout, le gouvernement ne compte pas reculer. Les opérations de démolition se poursuivent, sous les yeux impuissants des occupants qui se demandent aujourd’hui à quel sain se vouer.

source kaba bachire. com
 
Lu 32 fois

Laissez un commentaire

Assurez-vous d'indiquer les informations obligatoires (*).
Le code HTML n'est pas autorisé.