dimanche, 10 mars 2019 20:11

Budget alloué aux agents de recensement des enseignants: Le montant validé par le gouvernement ( Dr Bano Barry)

Écrit par 

Dans l’optique de faciliter le recensement des agents fictifs de la fonction publique au compte de l’enseignement, le gouvernement a décidé de mettre à la disposition des ressources financières . L’annonce a été faite ce jeudi 07 mars 2019, par le président de la Commission d’assainissement du fichier du personnel enseignant. Pour Dr Alpha Bano Barry, ce montant qui sera débloqué dans les prochains jours sera à couvrir les charges liées l’achat des équipements ainsi qu’à l’entretien des personnes, qui vont mener cette opération.

Dans les jours à venir, une équipe composée d’une trentaine de personne seront déployés dans les différentes écoles publiques de Conakry ainsi que celle de l’intérieur du pays. La mesure vise à effectuer un travail de fond sur le recensement des enseignants. Pour mener à bien cette mission à en croire le président de la Commission, toutes les charges sont prise en compte. « Le gouvernement a décidé d’allouer un certain nombre de montant pour les opérations. Ce montant prend en charge la location de 10 véhicules, le payement du carburant, à la fois pour quitter Conakry pour l’intérieur. Mais aussi pour quitter les préfecture et aller dans les sous préfectures ainsi les villages où, il y a des écoles. Il est prévu de couvrir 8724 écoles primaires, collèges et lycées. A cela s’ajoute 52 écoles professionnelles, 17 universités publiques et 30 centres de recherches, plus les structures administratives. » A expliqué Dr Bano Barry, président de la commission.

A préciser, que le budget couvre le carburant pour les courses urbaines et l’achat de la logistique. « Le budget prend en charge aussi l’achat du matériel, en particulier (30)téléphones (smartphones) et (6) ordinateurs. C’est-a-dire (5) ordinateurs pour les équipes, qui vont partir. Un ordinateur va rester à Conakry, pour servir de base de centralisation des données. Le budget prend aussi en charge, les perfidies de l’équipe. C’est-à-dire, les (30) personnes, qui vont être déployés sur le terrains. Il prend en compte également, l’achat de (2)imprimantes plus des ramettes. Il y’a aussi un montant, qui sert à la supervision. Une manière de permettre aux différents acteurs impliqués, dans ce processus d’assurer la supervision sur le terrain. » A-t-il ajouté.

Pour ce qui est du déblocage du montant, le président de la Commission d’assainissement du fichier du personnel enseignants, parle de tout une procédure, qui consiste à ne pas remettre l’argent espèces aux équipes. Il opte plutôt pour un virement bancaire. « Pour sortir l’argent de l’Etat, il y a tout une procédure. le gouvernement a statué, en conseil des ministres. Le budget a été validé. Une requête officielle a été introduite, auprès du ministre du budget, pour mettre à disposition le budget validé. Le ministre à transmis la requête, au directeur national du budget, qui a introduit dans la chaîne de dépense. Dans les conditions normale, depuis hier mercredi, l’ordre de mise à disposition a quitté la direction nationale du budget pour la direction nationale du trésor. Dans les conditions normale, la direction nationale du trésor, va faire sa procédure et le chèque sera rendu disponible. A partir du moment où le chèque sera disponible, je vais le déposer à la banque. Cette banque devra aussi, introduire le chèque au niveau de la banque centrale afin de récupérer l’argent. Le payement va se faire par chèque, personne n’aura l’argent liquide main en main, pour qu’il ait une traçabilité de l’ensemble des dépenses. » A-t-il confié.

Pour le président de la Commission d’assainissement du fichier du personnel enseignant, ce travail  se fera dans un délai de 30 jours et les agents seront payés ont fonction du nombre de jours de prestations.

Lu 324 fois

Laissez un commentaire

Assurez-vous d'indiquer les informations obligatoires (*).
Le code HTML n'est pas autorisé.