mardi, 11 septembre 2018 21:32

Kassory Fofana: « On a été classé comme 5e pays le plus réformateur du monde »

Écrit par 

Invité le jeudi 06 septembre 2018 dernier dans l’émission Guinée-actu de la RTG, pour faire le bilan de ses actions au cour de son premier trimestre à la primature, le premier ministre a fait un exposé détaillé de son plan pour freiner l’évolution de la corruption dans le pays. De la prévention à la répression Ibrahima Kassory Fofana a annoncé ses différents outils de lutte contre le fléau, mais aussi a appelé les citoyens à l’aider dans son combat, en lui apportant les fait de corruption avérés.

 

 » La lutte contre la corruption, la création de soutien du secteur privé, notamment la création d’emploi pour les jeunes,sont les dénominateurs communs dans les missions assignées aux membres du gouvernement. Toute une batterie de mésures sont en cour, sur le plan institutionnel on est entrain de revoir les choses » a déclaré la deuxième personnalité du pays, en annonce de sa stratégie de travail.

Pour mettre mettre fin à cette problématique, le premier ministre a établi les premiers jalons de son travail sur la prévention dont: « l’aspect incitatif » qui se fera par « la création des conditions de valorisation des ressources humaines telles que: les gens qui gèrent la chose publique aient le niveau et la capacité technique de le faire, ainsi que la motivation financière de pouvoir le faire » a-t-il expliqué. Une demande a été adressée au ministre en charge de l’emploi « pour travailler sur la revue du système de rémunération pour que là aussi, il y’ait une adéquation entre l’effort, le sacrifice et le niveau de salaire et d’indemnité, donc c’est un travail de fond. »

Cette première étape vient en réponse à la problématique des gestionnaires mal payés qui seront tentés de toucher aux biens publics.

La seconde étape est axée sur un programme de travail sur une série d’établissement publics qui doit faire l’objet de contrôle systématique.« À l’issu de cela s’il ressort qu’il y’a des cas répressibles, on les réprimera » a déclaré le premier ministre.

 
 
Lu 197 fois Dernière modification le mercredi, 12 septembre 2018 09:15

Laissez un commentaire

Assurez-vous d'indiquer les informations obligatoires (*).
Le code HTML n'est pas autorisé.