mercredi, 25 avril 2018 17:35

Makanera surpris de sa convocation en justice

Écrit par 

e Tribunal de la première instance Dixinn a adressé une citation à comparaitre à cinq responsables de l’opposition suite aune plainte adressée par le ministère de la sécurité et de la protection civile.

Alhousseine Makanera, l’un des concernés, se dit étonné de la formulation d’une plainte contre sa personne pour actes de vandalisme et incendie du commissariat urbain de Cosa lors de la marche du 22 mars.

 L’ancien ministre de la communication confirme avoir reçu  une citation à comparaitre le 3 mai 2018 du tribunal de première instance de Dixinn. ‘’C’est une grande surprise pour moi. Je m’attendais à des poursuites, mais pas pour l’incendie du commissariat de Cosa. Je m’attendais à des poursuites pour délit de fuite’’, indique Makanera.

Le porte-parole de l’opposition républicaine rappelle que la marche du 22 mars a été autorisée par la mairie de Ratoma sur l’axe Bambeto-Cosa. ‘’Quand nous sommes arrivés à Cosa, Baffoe et ses hommes nous ont chassés et gazés. Deux heures après, il y a eu un incendie au commissariat de Cosa’’, rapporte-t-il.

Pourtant, dit-il, ‘’on ne peut pas être à la fois dans deux espaces différents. On ne peut pas demander à quelqu’un de fuir et lui demander de rester pour maintenir l’ordre là-bas. Il faut qu’on soit cohérents dans ce pays’’.

Lu 472 fois

Laissez un commentaire

Assurez-vous d'indiquer les informations obligatoires (*).
Le code HTML n'est pas autorisé.