lundi, 03 juillet 2017 23:59

France: réactions mitigées après le discours d'Emmanuel Macron à Versailles

Écrit par 

De Jean-Luc Mélenchon (France Insoumise) à Marine Le Pen (Front national), en passant par Eric Ciotti (Les Républicains), la classe politique a réagi au discours du Congrès de Versailles tenu lundi par le président Emmanuel Macron.

De Jean-Luc Mélenchon (France Insoumise) à Marine Le Pen (Front national), en passant par Eric Ciotti (Les Républicains), la classe politique a réagi au discours du Congrès de Versailles tenu lundi par le président Emmanuel Macron.

De son côté, le député Les Républicains Eric Ciotti a vu dans ce Congrès une façon d’annoncer « des mesures plus dures qui vont être appliquées rapidement » par le gouvernement d’Edouard Philippe qui a pour rôle « d’annoncer les mauvaises nouvelles. »

« La prééminence du chef de l’Etat sur le Premier ministre »

Marine Le Pen a pour sa part dénoncé le « flou lyrique » du discours présidentiel et affirme être resté sur sa faim concernant « l’intégralité des domaines qui ont été abordés. » La chef de file de l'extrême droite estime que les annonces du président français restent « des promesses ». « Mais nous ne sommes plus au temps des promesses. Nous sommes au temps des réalisations », estime la candidate malheureuse à la dernière présidentielle.

A gauche, le député socialiste Olivier Faure a fait dans l’ironie en trouvant que le château de Louis XIV résonnait un peu creux. « On a voulu donner de la solennité à un discours qui peut-être n’en méritait pas tant. Il n’y avait pas de logique, sinon celle de vouloir rappeler la prééminence du chef de l’Etat sur le Premier ministre »

 
 
 
 
 
Lu 374 fois

Laissez un commentaire

Assurez-vous d'indiquer les informations obligatoires (*).
Le code HTML n'est pas autorisé.