vendredi, 12 mai 2017 10:41

Polémique autour du budget du Chef de file de l’opposition : Cellou Dalein tranche

Évaluer cet élément
(0 Votes)

Après les multiples réactions des acteurs politiques faisant état du budget alloué au Chef de file de l’opposition guinéenne, Cellou Dalein Diallo, le titulaire, sort de son silence. Le leader de l’UFDG après une tournée à l’intérieur du pays, qui a été couronnée de succès, vient de donner sa version des faits.

Tout en confirmant avoir été informé de l’ouverture d’un compte bancaire en sa faveur, le Chef de file de l’opposition guinéenne rappelle que c’est la Constitution qui prévoit ce budget.

 « Le statut de chef de file de l’opposition a été adopté comme loi de la République en décembre 2014. Et cette loi prévoit des avantages comme frais de représentation du chef de file de l’opposition qui devient une institution et qui prend place au rang protocolaire immédiatement après les institutions républicaines. C’était prévu que dès 2015 que le chef de file de l’opposition puisse avoir un budget, une voiture de commandement et une voiture de sécurité. Mais le pouvoir avait bloqué pour quelle raison ? Je ne sais pas et je n’ai jamais revendiqué puisque l’initiative de la loi était du président de la République lui-même et puis il a décidé de bloquer les avantages et je n’ai rien dit. », regrette-t-il.

A la question de savoir s’il va prendre cet argent qui s’élève 5 000 000 000 FG, avec un versement trimestriel de 1 250 000 000 FG, Cellou Dalein répond par l’affirmatif :

« J’ai un grand parti, je dois présenter des candidats dans les 304 CRD, la caution seulement va faire 2 milliards .».

Mais sans trop tourner autour du pot, le leader de l’UFDG recadre le débat : « Beaucoup des députés parlent de ça, mais ils ont voté. Pour moi, ma vocation ce n’est pas d’être chef de file de l’opposition, c’est être président de la République. Soyez sûrs. », tranche-t-il.

Ibrahima Sory Diallo

Lu 237 fois Dernière modification le samedi, 20 mai 2017 15:21