mardi, 13 octobre 2015 01:11

A la Une : Hillary Clinton à la veille du premier débat démocrate

L'ancienne Première dame des Etats-Unis est toujours la favorite des sondages pour remporter les primaires démocrates, mais la presse se montre aujourd'hui dubitative quant à sa stratégie pour y arriver. 

« En tant qu'être humain, Hillary Clinton possède sans aucun doute une colonne vertébrale. Mais ces dernières semaines, celle-ci ne lui a pas permis de se tenir droite », observe   « Juste avant le premier débat des candidats démocrates, elle ne fait qu'adopter des positions qui lui assurent un bénéfice politique. Qu'il s'agisse de ses critiques du traité de libre-échange transpacifique ou de l'oléoduc Keystone ses positions ne font pas sens et ne sont que difficilement compréhensibles pour les électeurs », estime l'éditorialiste.
 
Même son de cloche dans les colonnes du     qui accuse carrément la candidate de « fayoter en prenant le moins de risque possible ».
 
Le  quant à lui pointe du doigt une autre faiblesse de la candidate favorite, et non la moindre: « parmi l'électorat masculin, Hillary Clinton est aussi impopulaire que Donald Trump parmi les Hispaniques. Madame Clinton ne peut gagner l'élection présidentielle que si elle réussit à dépasser les questions de genre, c'est-à-dire à regagner la confiance des hommes », explique l'éditorialiste.  
 
Haïti : la campagne présidentielle
 
Nous sommes à moins de deux semaines du premier tour de l'élection présidentielle en Haïti. La campagne a officiellement démarré le 9 septembre, mais tous les candidats ne se sont pas encore lancés dans la bataille. Il faut dire qu'ils sont 54 à briguer le plus haut mandat de l'Etat. Et ce sont « seulement les candidats qui ont le plus de moyens économiques qui arrivent à s'imposer », constate  « Ils sont environ une vingtaine à être visibles dans la campagne », notamment grâce à des « affiches géantes qui ne manquent pas de salir les murs et les barrières des citoyennes et citoyens. Puis pour une meilleure mobilité, des photos de campagne sont aussi placées sur des pare-brises et des carrosseries de véhicules en circulation », rapporte le journal haïtien.Mais ce ne sont pas les affiches de la campagne électorale qui révèlent le programme des candidats. C'est la raison pour laquelle la Chambre de commerce et d'industrie de l'Ouest organisera, mardi 13 octobre, un débat présidentiel avec les candidats les plus en vue, en partenariat avec plusieurs médias haïtiens, dont  . Dans les colonnes du quotidien, le président de la Chambre de commerce, Christopher Handal, explique que les participants sont « choisis en fonction des sondages sur les intentions de vote. L'objectif de ce débat est d'écouter leurs programmes sur les questions liées à l'économie et aux investissements ».


« Les freins sont connus, les problèmes d'ordre structurel identifiés, il faut maintenant connaître les plans des différents candidats pour améliorer la compétitivité d'Haïti », explique Christopher Handal, qui insiste beaucoup « sur le comment, les voies et les moyens pour matérialiser les promesses électorales ».

Mexique : la justice publie l’enquête sur disparition des 43 étudiants

Au Mexique, les autorités judiciaires ont mis en ligne l’enquête sur la disparition des 43 étudiants d’Iguala. La procureure générale a publié dimanche sur Internet l’intégralité de  controversée, une enquête qui aurait nécessité la participation d’une centaine de fonctionnaires sur une durée de plus de sept mois, indique  Au total, il s’agit de 54 000 pages divisées en 85 tomes et 13 annexes qui peuvent être téléchargées « dans le but de garantir le mieux possible le droit citoyen à l’accès à l’information » précise le communiqué de la procureure.

La publication de l’enquête intervient après la demande d’une journaliste, en vertu de la loi sur la transparence, et après le rapport des experts indépendants de la Commission interaméricaine des droits de l’homme qui mettent en doute les conclusions de l’enquête officielle, explique 
L’éditorialiste de   propose de creuser une piste qui n’a pas été retenue par les autorités judiciaires : l’attaque du cartel Los Rojos contre Guerreros Unidos, un groupe rival dans la région. Des hommes armés de Los Rojos auraient volé des taxis et un autobus, et des tueurs de Guerreros Unidos, avec la complicité des policiers municipaux qui voulaient se venger, auraient confondu les bus des étudiants avec les véhicules de leurs rivaux. Et l’éditorialiste de conclure : « Parmi les nouvelles pistes d’enquête, le bureau de la procureure ne devrait-il pas creuser celle-ci » ? 

Lu 386 fois

Laissez un commentaire

Assurez-vous d'indiquer les informations obligatoires (*).
Le code HTML n'est pas autorisé.