samedi, 20 mai 2017 15:10

Les graves révélations d’Ousmane Gaoual sur Lansana Kouyaté

Écrit par 

« Quand j’ai écouté le PEDN faire comme si il faisait une révélation je me demande s’il pèse leurs mots. J’ai entendu M. Kouyaté j’avais honte à sa place parce que c’est quelqu’un qui a assumé de grandes responsabilités dans ce pays et qui été impliqué dans des trafics d’argent qu’il est allé domicilier au BNP de Paris que tout le monde connait. (…) il a acheté un hôtel particulier au VIIIème arrondissement de Paris, qu’il explique aux Guinéens comment un fonctionnaire de l’Etat peut être payé à 5 millions d’euros. »

Ousmane Gaoual Diallo est bien amer. En évoquant cette histoire d’hôtel parisien, la démarche rappelle étrangement le comportement peu orthodoxe de Lansana Kouyaté, alors Premier ministre de consensus. Il s’agit, selon Chantale Colle d’un vol orchestré par LK auprès d’un homme d’affaires du nom d’El Abdallah : « Dans les discussions, lors d’un dîner, un important l’homme d’affaires révélait ce dont il a été victime dans notre pays en 2007 alors que Lansana Kouyaté était premier ministre. Il nous rapporté avoir perdu 12 à 13 millions USD en Guinée. El Abdallah était venu six ou sept en Guinée, et Kouyaté lui a pris ce montant. Il a été reçu par M. Doré des Finances d’alors et a aussi fait un don de 500 ordinateurs…Rien n’a été vu »

Chantale a dénoncé par ailleurs la gabegie de LK : « Lansana Kouyaté a dépensé plus d’argent que l’ensemble des PM réunis que nous avions connus avant lui. Et je maintiens cette position » insiste Chantal Colle, évoquant des surfacturations sur des lampadaires commandés par l’ancien Premier ministre. « Votre Premier Ministre, pendant que ses prédécesseurs ne voyageaient qu’en classe économique, lui affrète Falcon, des avions à coups de centaines de milliers USD et se déplace avec femme et chiens », accusé celle qui se faisait appeler la fille de Lansana Conté.

Le patron du PEDN est également accusé d’avoir bradé des hôtels de la place aux Libyens, le Président Conté ne l’a ni demis de ses fonctions, ni même consulté pour restituer ces établissements hôteliers au patrimoine national.

Son successeur à la Primature, Ahmed Tidiane Souaré, lui, dit s’abstenir de qualifier la gestion de Kouyaté dont il connait cependant les faiblesses. Et le projet coton dont relance a l’allure d’une forte odeur de détournement, recel et complicité portant sur 13 milliards GNF ? L’accusé répond sans convaincre : « Le projet était abandonné, à mon arrivée à la Primature, (…) on s’est rabattu sur le Fonds routier pour emprunter quelque 3 milliards GNF pour mettre à la disposition du projet. On reviendra me dire que les chenilles ont tout ravagé. J’ai suggéré d’aller voir First banque, mais cette fois-ci avec intérêt. L’argent devrait être remboursé… »

Comme quoi, les révélations du député de Gaoual ne sont que la partie immergée de l’Iceberg. Le passage de LK à la Primature entre 2007 et 2008, est tout sauf salutaire. Chantale Colle en sait quelque chose.

Abdoulaye Traoré

Lu 1185 fois Dernière modification le mercredi, 24 mai 2017 23:25

Laissez un commentaire

Assurez-vous d'indiquer les informations obligatoires (*).
Le code HTML n'est pas autorisé.